A compter du 1er février 2018, les titres restaurant de 2017 seront périmés et donc inutilisables. Aujourd’hui, plus de 815 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. C’est parce que la situation est critique qu’Action contre la Faim, dans le cadre de son opération « Je Déj, Je Donne » en partenariat avec le groupe Up, lance la « Journée du titre restaurant périmé ». Cette journée marquera dans deux jours le début de la collecte des titres restaurant périmés qui va durer jusqu’au 31 mars et qui permet, grâce à un geste simple, de lutter contre la faim dans le monde. 

 
 

En ce début d’année, faites une bonne action en donnant vos titres restaurant périmés au lieu de les jeter !

Ce don offre une alternative simple, efficace et ne coûte rien puisque ces titres restaurant n’ont plus de valeur pour leurs détenteurs.

 

Avec 7 € soit 1 titre restaurant, vous permettez un enfant malnutri de bénéficier d’un traitement à base de pâte nutritionnelle pendant 2 semaines. 

25736f41 aba2 4c6c a6d8 0d3ddd4e86f0augure

Le don de titres restaurant donne droit à une réduction d’impôts !

 

Même périmés, les titres restaurant donnent droit à une réduction d’impôts (60% pour les entreprises et 75 % pour les particuliers). Les formulaires de demande de reçu fiscal sont téléchargeables sur jedej-jedonne.org.

 

La campagne « Je Déj, Je Donne » en chiffres

L’opération « Je Déj, Je Donne » d’Action contre la Faim a été lancée en 2009 grâce au soutien du groupe Up, partenaire historique de cette collecte. L’année dernière, les dons de titres restaurant périmés ont représenté plus de 400 000€.  Aujourd’hui, avec 3,8 millions de bénéficiaires de titres restaurant d’une valeur moyenne de 7,50€, il suffirait que chacun fasse don d’un titre restaurant pour venir en aide à 2 millions d’enfants.

 

A quoi servent les dons à Action contre la Faim ? Un exemple d’intervention avec la crise des Rohingyas

Ces dons sont essentiels pour Action contre la Faim. Ils permettent notamment à l’association de dégager des fonds et d’intervenir rapidement en situation d’urgence. Ainsi, depuis le 25 août 2017, Action contre la Faim a pu apporter son aide aux réfugiés Rohingyas au Bangladesh en augmentant considérablement sa capacité d’action et en mobilisant plus de 1 800 salariés et volontaires. Les équipes ont distribué plus de 5,2 millions de litres d’eau potable, ont apporté un soutien psychologique (Santé mentale & Pratiques de soin) à plus de 250 000 nouveaux arrivants traumatisés et en état de stress. 66 puits et 101 points d’eau potable ont également été installés.

A propos d’Action contre la Faim

Créée en 1979, Action contre la Faim est une organisation non gouvernementale internationale qui lutte contre la faim dans le monde. Sa mission est de sauver des vies en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles. En 2016, Action contre la Faim est venue en aide à plus de 14,7 millions de personnes dans 49 pays à travers le monde.

www.actioncontrelafaim.org.

A propos du groupe Up

Up connecte les individus, les entreprises et les territoires en développant des plateformes de gestion et de transactions qui contribuent au bien-être et à la performance.

Up conçoit des solutions intégrées en réponse aux besoins de ses différents marchés. Il facilite l’accès à l’alimentation, la culture, les loisirs, l’éducation, l’aide à domicile, l’aide sociale, la gestion des frais professionnels et l’animation de dispositifs d’incentive et de fidélité.

Fort de 3 400 collaborateurs et d’une présence dans 19 pays, Up accompagne le quotidien de 24,5 millions de personnes dans le monde. En 2016, Up a réalisé un chiffre d’affaires de 445 millions d’euros. Up est un groupe indépendant dont la maison-mère est une société coopérative et participative.

www.up-group.coop

 

 

Source : Communiqué de presse :H+K Strategies Paris pour Action contre la Faim : Dylan Jullian, Victor Esteves

 

Publié dans Economie Solidaire
mardi, 30 septembre 2014 10:29

Économie du don

Au départ ce sont trois étudiants qui partent en voyage au Mexique. Seulement voilà ils ne veulent pas dépenser un sou et font confiance aux autres. Un lâcher-prise qui ouvre la réflexion à d'autres modes de pensée, à d'autres modes de vie.

Reportage: Marie SAFONOV et Laurent CANIGIANI

Publié dans Economie Solidaire

Un « sans-abri » a vu concrètement sa vie changer. Parce qu’il suffit d’un don pour déclencher une mobilisation… inédite !

L'association LE FOYER NOTRE-DAME DES SANS-ABRI a créé l’événement en mettant véritablement en scène ses missions : accueillir, héberger, accompagner et insérer les plus fragiles.

Son ambition : donner à voir au grand public la réalité quotidienne du FOYER (un sans-abri, la rue, un donateur) et montrer la capacité d’action de ses équipes.

Avec la participation bénévole de 30 étudiants de l’école Sup de Pub, de 10 cadreurs du collectif vidéo Shoot-it, du comédien Jacques Chambon et les équipes de la scénographe Marion Chauvin qui ont investit l’espace public - lieu de rencontre entre les personnes « sans et avec abri » - pour cette opération inédite scénarisée par « La Secte ».

lefoyerlogo

Pour plus d’informations ou faire un don en faveur de l’association, rendez-vous sur son site internet

Cette association Lyonnaise trouve son origine en 1950, lorsque Gabriel ROSSET et une équipe de bénévoles ont ouvert les portes du premier asile de nuit du « Foyer ». Presque 65 ans après, la misère sous toutes ses formes est toujours palpable, et l’association « Le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri » parvient à aider environ 5 000 personnes chaque année en articulant ses missions autour de quatre axes : accueil, hébergement, accompagnement et insertion.

Sources : fndsa.org

Publié dans Social

Réalisation :  Bernard Berthuit

 

Une vie entièrement donnée au service des malades du Tiers Monde

Publié dans Social